Éditions Premières Lignes

Grassfields. Revue des sciences historiques. Volume 1, mars 2021

8.000 Fcfa

Département d’Histoire et Archéologie (Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université de Dschang)

 

Parution : Mars 2021

Remplir le formulaire pour commander

*
*
*
*
Catégories : ,

Grassfields est un mot forgé par les colons anglais, à la suite des Allemands, émerveillés par Les paysages verdoyants qui étaient apparus soudainement devant eux lors des premières expéditions exploratoires sur les Hautes Terres de l’Ouest Cameroun. Étymologiquement et morphologiquement, Grassfields est un composé qui vient de l’anglais grass, signifiant herbe et fields qui renvoie quant à lui, à champ – au figuré comme au sens propre -, pré ou prairie. Par extension, grassfields désigne prairie, terre ou pays de savane.
Le choix de l’appellation Grassfields comme titre de cette revue tient de ce qu’au-delà de ses origines ambiguës résultant de la rencontre entre cette entité territoriale et humaine, et deux puissances coloniales, ce terme a fini par incarner une terre de rencontre et d’échanges, un des épisodes de son histoire récente tout aussi significatifs que sa géographie physique ou ce milieu écologique, foyer d’un peuplement ancien et d’une civilisation remarquable qui a su écouter, dialoguer et trouver de l’harmonie avec la nature.
Le Département d’Histoire et Archéologie de l’Université de Dschang, fille de ce terroir singulier, témoin et bénéficiaire privilégié de son biotope et de sa culture, voudrait ainsi lui exprimer sa gratitude.

Sommaire du volume

pp. : 7-12 Editorial : un sillon de l’histoire
pp. : 15-30 Un baron de l’Est-Cameroun entre deux Chambres consulaires Denis Christian Fouelefack Tsamo Philémon Adjibolo compte parmi les rares grandes figures qui ont contribuées à écrire concomitamment l’histoire de deux Chambres consulaires camerounaises. Vice-président de l’Assemblée nationale, il fut aussi le temps d’une décennie, président de la Chambre d’agriculture, de l’élevage et des forêts du Cameroun.
pp. : 31-47 Adeoye Samson Georges : un espoir très tôt brisé (1922-1956) Clovis Rodrigue Foutsop & Joseph Magloire Deuga Le Cameroun sous administration britannique a connu plusieurs leaders politiques avec des pensées politiques parfois très divergentes. Ces leaders méritent qu’on s’attarde sur leurs œuvres. Ainsi, cette étude s’intéresse à la contribution de Samson Adoeye Georges à l’évolution politique de ce territoire.
pp. : 49-64 Les déterminants de la politique diplomatique du Cameroun 1960-2010 Eric Wilson Fofack Le présent article se donne pour objet, l’exploration des déterminants de la politique relationnelle et diplomatique du Cameroun dans sa sous-région qu’est l’Afrique centrale, ceci dans une démarche méthodologique à la fois synchronique et diachronique.
pp. : 65-81 La coopération transfrontalière entre le Cameroun et ses voisins cemaciens : enjeux et perspectives Faustin Kenné Montrer les enjeux et les efforts fournis par le Cameroun et ses voisins de la CEMAC pour stabiliser leurs frontières terrestres, souvent vectrices d’instabilité.
pp. : 83-100 L’attitude de la France face à l’héritage colonial allemand Célestine Colette Fouellefak Kana & Yannick Guérin Diffouo La question centrale de cette étude est d’analyser le comportement de la France face à l’héritage allemand dans la ville de Dschang. Le travail s’appuie sur des observations directes, exploite surtout les sources iconographiques.
pp. : 101-121 Le patrimoine faunique de la plaine des M’bo à l’épreuve de la colonisation (1924-1987) Jules Kouosseu & Honoré Tchatchouang Ngoupeyou La faune a considérablement diminué dans la plaine des M’bo au point où, celle-ci, région jadis giboyeuse est devenue un désert cynégétique. Quelles en sont les raisons ? En questionnant l’histoire, nous apportons quelques éléments de réponse.
pp. : 123-145 La contribution sanitaire des missions chrétiennes catholiques et protestantes dans l’Ouest-Cameroun (1936-2002) : une lecture critique Théodore Ngoufo Sogang & Théophile Djomou Cette recherche vise à parcourir dans une perspective historique l’apport sanitaire des missions confessionnelles catholique et protestante dans la région des Grassfields de l’Ouest Cameroun entre la première moitié du XXe et le début du XXIe siècle.
pp. : 147-162 Les veuves dans les sixas en pays bamiléké de 1922 à 1968 Irène Hortense Anafack Dongmeza Il analyse l’une des méthodes mises en place par les missionnaires pour favoriser le recul du paganisme et l’asservissement des veuves. Le problème qu’il pose est celui de savoir : quels ont été le rôle et la place des femmes qui venaient de perdre leurs époux dans les centres destinés à la formation des fiancées chrétiennes ?
pp. : 165-187 La dynamique historico-anthropologique des institutions sociopolitiques traditionnelles Bamiléké. Les Mendzongs dans le Groupement Bafou de l’Ouest-Cameroun Pierre Nguekeu Dongmo Contrairement au sens commun qui stipule que la tradition est synonyme de fixisme, une approche socio-historique et fondamentalement anthropologique démontre que la tradition est susceptible de changement et d’évolution. C’est en restant dans le cas concret de la chefferie traditionnelle Bafou, comme toutes les autres chefferies Bamiléké du Cameroun, qu’on se rend bien compte.
pp. : 189-223 Arts plastiques comme sources de l’histoire des peuples africains Zacharie Saha La tradition orale est désormais reconnue comme une source valable de l’histoire bien que son utilisation soit encore victime de préjugés hostiles. Ce n’est pas encore le cas des arts plastiques qui s’avèrent pourtant être une autre facette de la tradition orale avec son langage autonome, son système d’écriture. Cette mine d’informations bien connue des historiens de l’art est encore peu exploitée par les autres historiens.
pp. : 225-241 La notabilité bamiléké (Ouest-Cameroun) face à la prédation de l’argent et du pouvoir : XXe-XXIe siècles Rodrigue de Paul Kepgang Les élites politiques, économiques ou intellectuelles se lancent à une course effrénée au titre. Pour quel but ? C’est la « nouvelle notabilité ». Une notabilité « censitaire » ? Achetée ou méritée, elle demeure un contenant auquel il faut donner un contenu réel par la reconnaissance des pairs.
pp. : 243-269 Njimoluh Seidou et les dynamiques de construction d’une identité politique dans le Royaume bamoun (1948-1991) Noumbissie M. Tchouaké & Iliassou Mbouombouo Njiasse Un regard posé sur la fabrication des identités politiques, fait sous l’influence du prisme bamoun, permet de comprendre l’origine du clivage politique qui gangrène le pays bamoun depuis l’ouverture du Cameroun au pluralisme politique.
pp. : 271-295 De l’érosion de l’éthique égypto-africaine et de son impact sur la pratique des traditions chez les Bamiléké (Ouest-Cameroun) de la période postcoloniale Alexis Tague Kakeu L’éthique égypto-africaine a toujours constitué le ressort des faits et gestes des Africains. Chez bamiléké tout comme chez les anciens Egyptiens, on peut dire que l’homme exprimait dans ses faits et gestes, son adhésion à cette éthique de vie appelée la Maât.

Caractéristiques

ISSN : 2709-9989

Périodicité : un numéro par an

Prix :  8.000 F CFA (Zone CEMAC)

Pagination : 334 pages

error: Le contenu est protégé !!